Interactions climat ‹› biodiversité ‹› santé

Voir le lien de l’événement

Avec Serge Morand, chercheur en écologie de la santé au CNRS et au CIRAD

Serge Morand est écologue de la santé, spécialiste des maladies infectieuses, chercheur au CNRS et au CIRAD. Depuis plus de 10 ans il mène notamment des recherches sur les liens entre biodiversité et santé. Installé en Asie du Sud est, il s’implique dans de nombreuses études de terrain avec les communautés en interaction avec de nombreuses autres disciplines, pour repenser la santé dans la société et dans son environnement, vers une sociale écologie de la santé.

Aimer le vivant – échange avec Pierre COURBE et Catherine SCHLITZ

– Mercredi 20 avril à 19h30 –

ATTAC-Liège vous invite à un échange avec Pierre COURBE, Inter-Environnement Wallonie, actif sur les question de mobilité depuis 2003 et Catherine SCHLITZ de l’Agora des Habitants de la Terre.

Les rapports scientifiques se suivent et se ressemblent : les pollutions s’accentuent, les bouleversements climatiques s’accélèrent, l’effondrement de la biodiversité s’amplifie… Pour inverser les tendances, il faudrait modifier en profondeur le fonctionnement des sociétés humaines. L’humanité ne s’y attèle pas. Et elle n’en a, hélas, plus vraiment le temps. Les désastres écologiques et sociaux vont donc s’amplifier.
Quel sens donner à sa vie dans cette perspective ? A défaut de disposer du temps nécessaire pour « sauver la planète », qu’est-il encore possible de sauver ? Pour quelles raisons ? Quels moyens mettre en œuvre ?
L’auteur nous livre ses réflexions relatives à ces questions qui hantent nombre d’entre nous et partage ses raisons de continuer à vivre, à s’indigner, à s’engager, à faire ce que l’on estime juste et bénéfique.

Rejoindre la visioconférence :

https://us02web.zoom.us/j/89668966053?pwd=U2Z3NFkrWG9qOUJGcW95N3dTVTNkdz09

ID de réunion : 896 6896 6053
Code secret : 277618

La biodiversité, facteur de transformation du droit

https://www.cvm.qc.ca/evenements/la-biodiversite-facteur-de-transformation-du-droit/

Conférence de Corinne Lepage
La biodiversité, facteur de transformation du droit

Cette conférence portera sur la manière dont la nature devient progressivement un sujet de droits et sur la biodiversité, un champ d’intérêt du droit de l’environnement international d’importance croissante. Elle portera également sur la naissance du crime d’écocide et la reconnaissance des droits du vivant dans la Déclaration universelle des droits de l’humanité.

Corinne Lepage est avocate spécialisée en droits de l’environnement et en droit public, doctorante en droit. Elle a enseigné à l’Institut d’études politiques de Paris et a été ministre de l’Environnement (1995-1997) et eurodéputée (2009-2014). Elle a écrit une trentaine d’ouvrages et une centaine d’articles.

Attention, fuseau horaire Québec  +6h !

La sous-optimalité du vivant, Olivier Hamant

 

18h — lien de la visio-conférence

La redondance, l’aléatoire, la lenteur… Autant de notions perçues négativement dans une société qui privilégie la performance, le contrôle et la vitesse à tous les niveaux et dans tous les secteurs. Pourtant, nous avons bien le sentiment confus d’une inadéquation contre-nature de ce dogme de l’optimum.
Que nous apprennent les sciences de la vie ? S’il existe bien des mécanismes biologiques d’une efficacité redoutable, des progrès récents mettent surtout en avant le rôle fondamental des erreurs, des hétérogénéités, des lenteurs dans la construction et la résilience des organismes vivants. Notre vraie nature serait-elle dès lors sous-optimale ? En quoi une sous-optimalité d’inspiration biologique peut-elle constituer un contre-modèle au credo de la performance et du contrôle dans l’anthropocène ?