Cycle de rencontres : Pandémie et écologie, lire le présent et construire l’avenir

Mycelium, Rencontre des continents, le Réseau Idée et Associations 21 vous invitent à un cycle de discussion pour tenter de comprendre, après un an de pandémie, en quoi cette crise impacte profondément la société et ce qu’elle nous oblige à envisager différemment ou à regarder plus profondément, en tant que mouvements écologistes et sociaux.

http://www.mycelium.cc/2021/03/09/pandemie-et-ecologie-lire-le-present-et-construire-lavenir/
Penser conjointement écologie et réponses face à une épidémie
Vendredi 2 avril 13h30-16h30
Penser la santé mentale et la santé physique dans une approche écologique de la santé
Vendredi 23 avril 13h30-16h30
Proposer une alternative aux discours complotistes
Jeudi 27 mai 13h30-16h30

Économique ou social, faut-il choisir ?

Témoignage : Céline Nieuwenhuys


La pandémie qui nous accompagne depuis le début de l’année 2020 a tragiquement bousculé bien des vies, secoué des pans entiers de l’organisation sociale, plombé l’économie.

Les familles endeuillées. Les malades, les médecins et le système de santé. Les allocataires sociaux et les plus précarisés. Le monde de la culture dans sa globalité. Les familles, les jeunes, étudiants ou non. Les indépendants et le petit commerce. L’enseignement, le sport. Les entreprises et les travailleurs… La liste semble pouvoir s’allonger sans fin.

Ce que l’on appelle la « crise sanitaire » est sans doute bien plus que cela. Toute la société en est impactée. N’est-ce qu’une crise, d’ailleurs ?

Céline Nieuwenhuys – secrétaire nationale de la fédération des services sociaux
nous permet d’entrevoir comment se vit la gestion de la covid au sein des sénacles où se confrontent politiques et experts.

Acceptant en quelques instants la tâche de représenter un secteur dont la culture, les pensées, les intérêts sont à l’antipode des lobbys économiques, elle sera confrontée à une expérience qu’elle nous partage dans un entretien fort, riche en informations.

La vidéo ci-dessous montre la dureté des confrontations d’intérêts, l’absolue méconnaissance du vécu des plus fragiles, certains mécanismes de la machine politique, la puissance du lobbying productiviste.

Et aussi : la complexité des débats ; l’importance d’être représenté par des personnes compétentes ; la richesse humaine de celles et ceux qui travaillent dans le secteur social.

Merci à Céline Nieuwenhuys pour ce témoignage publié sur https://zintv.org/outil/abecedaire/

Durée : 30 minutes.