Sea Shepherd

OA - Liste

2024

Alors que l’antenne française de l’ONG de défense des océans vient de remporter en justice une bataille fratricide, sa présidente Lamya Essemlali s’interroge sur l’indépendance et les modes d’actions des organisations internationales.

2023

Des bateaux titanesques pêchent dans la Manche et « tuent » les océans. En mer, l’équipage de Sea Shepherd France et de la Captain Paul Watson Foundation tente de les traquer. Mission du jour : intercepter ces énormes machines.
Porte-parole de l’ONG de défense des océans Sea Shepherd, Lamya Essemlali alerte sur l’hécatombe de dauphins échoués sur les côtes atlantiques françaises. Et pointe les engins de pêche et l’inaction du gouvernement.

2022

L’ONG Sea Shepherd soupçonne l’un des quatre navires-usines présents au large de La Rochelle d’être à l’origine de ces rejets de merlans bleus, une pratique illégale.
Une centaine de milliers de poissons morts ont été rejetés à la mer au large de La Rochelle, jeudi, par l'un des plus gros navires de pêche au monde. Alors que l'équipage évoque un "incident", l'ONG Sea Shepherd dénonce un "pillage" et espère éveiller les consciences citoyennes afin que des décisions politiques strictes soient prises pour lutter contre la surpêche.

2021

Le 9 août, Sea Shepherd annonçait le lancement de son opération « Les Vents de la Colère ». Vidéos, actions coups de poing, recours en justice : depuis maintenant trois semaines, l’association de défense des océans multiplie les manœuvres contre le méga-projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc. Chronique d’un désastre qui aurait pu être évité.
A Pandora’s box of environmental disasters has been opened, threatening the ability of the natural world to recover and humanity to survive. From devastating fires and storms to the emergence of deadly new viruses, it’s hard to deny the terrifying reality of climate change.
Des garde-côtes et des procureurs fédéraux péruviens spécialisés dans la protection de l’environnement interviennent contre plusieurs infractions à la loi lors d’une opération menée en collaboration avec des défenseurs de l’environnement.
Souvent, les végétariens sont traités d’extrémistes. Mais, quand on réfléchit, ce qui est extrême, c’est ce que dénoncent des documentaires comme "Seaspiracy". Pour sauver les animaux marins, les océans ont plus besoin d’activistes que de scientifiques.
Il n’a jamais eu froid aux yeux. Plus qu’un trait de caractère, une méthode qu’il revendique depuis 43 ans. Eperonnages, traques effrénées : les bateaux de son ONG Sea Shepherd forment une véritable flotte de guerre. La retraite, Paul Watson, 70 ans, y pensera quand les braconniers des mers prendront la leur. Pour ce végétarien militant, seule la radicalité pourra sauver l’humanité.

2020

Fondée en 1977, Sea Shepherd Conservation Society (SSCS) est une organisation internationale à but non lucratif de conservation de la faune et de la flore marines. Notre mission est de mettre un terme à la destruction des écosystèmes marins et au massacre des espèces dans le but de conserver et de protéger la biodiversité des océans du monde entier.

2018

Depuis 2002, Sea Shepherd s'est opposé aux opérations baleinières du Japon dans le sanctuaire baleinier de l'océan Austral. Nous avons mis sur pied des expéditions dans les eaux antarctique, la première en 2002, suivi de campagnes chaque année entre 2005 et 2017. Pendant cette période, grâce aux interventions de Sea Shepherd, plus de 6000 baleines ont été sauvées des harpons des baleiniers commerciaux japonais se faisant passer pour des baleiniers de recherche scientifique. En 2017, le gouvernement japonais a commencé à investir des millions de dollars dans la sécurité de ses baleiniers pour empêcher Sea Shepherd de les approcher. Ces mesures de sécurité incluaient une surveillance en temps réel de type militaire. Bien que cela ait empêché Sea Shepherd de retourner dans l'océan Austral en 2018, cela a aussi forcé le Japon à dépenser d'énormes ressources pour la sécurité de ses navires. En d'autres mots, le coût de la protection contre les interventions de Sea Shepherd est devenu faramineux.
« Pirate écolo », « éco-terroriste », « berger des mers », « Robins des Bois des océans », Paul Watson suscite les passions. Ancien de Greenpeace, fondateur de la Sea Shepherd’s Conservation Society, il s’est fait connaître par ses actions directes visant à empêcher les braconniers de pêcher des espèces protégées. Reporterre l’a rencontré.

2017

Quand il s’agit de sauver la vie marine, les volontaires de l’ONG Sea Shepherd feraient presque passer ceux de Greenpeace pour d’aimables boy-scouts en tenue de plage. Rencontre avec trois de leurs membres, des Belges au cœur bien accroché.

2016

Interview de Paul Watson : militant écologiste et antispéciste canadien. Il a fondé la Sea Shepherd Conservation Society, un groupe activiste dont la préoccupation majeure est la protection active des océans. Enregistrée le 22 juin 2016.

2015

Capitaine de l'ONG Sea Shepherd, ce marin canado-américain se bat pour la protection des océans depuis quarante ans.
C'est l'histoire d'une rencontre que beaucoup attendaient, entre un pirate qui prend tous les risques pour protéger la biodiversité des océans et un paysan philosophe qui engage les humains à prendre soin de la terre. Les deux hommes se sont rencontrés pour échanger sur leurs approches, leur vision, avec la grande question que sous-tendent leurs deux mouvements : tenter d'éteindre le feu ou bien neutraliser les pyromanes... Comme dans la nature, la diversité des approches est une richesse.