Automobiles – Voitures

OA - Liste

Résultats pour:
automobile|voiture

2024

Des partis ayant plaidé pour un moratoire l’ont emporté lors des élections européennes. Les constructeurs veulent aller de l’avant.
Depuis leurs débuts au XIXe siècle, les transports motorisés se sont pas cachés d'être polluants, dans un environnement qui l'était souvent déjà copieusement, mais différemment, par d'autres sources. Leur déploiement a été justifié par divers progrès, dont souvent celui d'être bientôt propres, en termes sanitaires mais aussi récemment du point de vue du changement climatique. Ce souhait est par exemple aujourd'hui incarné par la voiture électrique ou l'avion à hydrogène. S'agit-il d'une nouvelle fable ou d'un réel changement de paradigme ?
Le spécialiste belge des matériaux souffre après un abaissement des prévisions de résultats.
Bruxelles a annoncé mercredi jusqu'à 28% de hausse des droits de douane européens sur les importations de véhicules électriques chinois, tout en cherchant à éviter une guerre commerciale avec Pékin accusé d'avoir favorisé illégament ses constructeurs.
En plus de la recharge rapide, le prix serait également attractif pour une voiture électrique.
Pour le représentant aixois de The Shift Project, l’électrification des véhicules est indispensable et doit être accélérée en France et en Europe.
Le marché automobile allemand a vu ses ventes rechuter en mai, plombées de nouveau par l'électrique qui n'en finit pas de s'effondrer depuis la fin des prix subventionnés, selon les chiffres publiés mercredi. Une chute de 30,6% des ventes de modèles 100% électriques Au total, 236 425 voitures ont été immatriculées en Allemagne, soit 4,3% de moins qu'en mai 2023, a indiqué dans un communiqué l'Agence fédérale pour l'automobile (KBA).
L’interdiction de la vente des véhicules thermiques à partir de 2035 cristallise les antagonismes à la veille des élections européennes. La droite et l’extrême droite souhaitent reculer l’échéance, au mépris des questions environnementales.
L’année dernière, les SUV ont représenté la moitié des ventes de voitures neuves dans le monde. Ces véhicules lourds et polluants seraient à eux seuls responsables de 20 % de l’augmentation des émissions mondiales de CO2, selon une analyse de l’Agence internationale de l’énergie relayée par “The Guardian”.
Vert de gris. Porté en 2019 par les mobilisations citoyennes pour le climat, puis l’ambition du Pacte vert, le groupe des eurodéputé·es écologistes fait aujourd’hui les frais des procès en «écologie punitive». Des attaques qui se sont durcies depuis la crise agricole de 2023.
Les coûts de réparation d'une voiture électrique suite à une collision sont en moyenne plus élevés que ceux d'un véhicule à moteur thermique, selon un rapport publié ce 27 mai par l'association Sécurité et réparations automobiles (SRA).
Ce document présente l'Opération REGIME (Réduire Grandement et Irrémédiablement la Masse des vEhicules) menée par l’association The Shifters Belgium, qui vise à proposer des mesures concrètes pour réduire la masse moyenne des véhicules en Région de Bruxelles-Capitale (RBC). Deux outils sont envisagés : un outil réglementaire d’une part avec le développement d’une Low Danger Zone (LDZ), et un outil fiscal de l’autre avec l’adaptation du projet de réformes fiscales SmartMove. Ce document fait suite à l’analyse prospective des émissions liées aux voitures particulières à horizon 2030 réalisée par The Shifters Belgium : l’association a calculé le bilan carbone induit par les hypothèses de la réalisation du Plan Régional de Mobilité en RBC (Good Move) en 2030, et l’a comparé aux objectifs de réduction des émissions pour le secteur de la mobilité. En supplément, une série de scénarios activant différents leviers a été analysée, l’un d’eux étant la réduction de la masse des véhicules.
L’économiste Yves Crozet analyse, dans une tribune au « Monde », les effets secondaires imprévus qu’engendrera l’extension de la mobilité électrique.
L’experte de la mobilité Sylvie Landriève craint, dans une tribune au « Monde », que le simple remplacement du thermique par l’électrique ne réduise en rien l’empreinte négative de l’automobile sur nos sociétés.
Une croissance des ventes en berne, la perspective d’une vague populiste anti-véhicules à batterie aux élections européennes… L’électrification automobile entre dans une période de flou, ce qui pose de gros problèmes industriels aux constructeurs.
La coentreprise créée par le géant de l'automobile Stellantis et la start-up chinoise Leapmotor va livrer ses premières voitures électriques au marché européen en septembre, ont indiqué ses dirigeants mardi.Prenant les devants face à l'offensive des constructeurs de véhicules électriques chinois en Europe, le groupe italo-franco-américain avait acquis l'an dernier 20% du constructeur chinois Leapmotor et fondé une co-entreprise destinée à produire des véhicules électriques d'entrée de gamme pour l'international.
Cet objectif revient à quasi multiplier par trois les ventes en quatre ans et atteindre 45 % de parts de marché.
Le gouvernement français s’est accordé avec l’industrie automobile pour viser 800 000 ventes de voitures électriques dès 2027, dans le cadre d’un contrat de filière publié dimanche 5 mai.
Nouveau "TALK" sur LIMIT avec le retour d'Aurélien Bigo. Chercheur sur la transition énergétique des transports, Aurélien a réalisé une thèse "Les transports face au défi de la transition énergétique. Après avoir soutenu la thèse fin 2020 et contribué à la construction des scénarios de prospectives Transition(s) 2050 de l’ADEME, il est désormais chercheur associé à la Chaire Energie et Prospérité, avec pour objectif de produire et diffuser de la connaissance utile à la transition énergétique des transports.
Usines qui ferment ou ralentissent... La production de voitures thermiques en Chine est en chute libre. Et les actifs échoués se multiplient.
L'objectif de zéro rejet de gaz à effet de serre dans l'Union européenne pour les automobiles neuves à partir de 2035 sera difficile à atteindre car les trois conditions nécessaires ne sont pas réunies, selon un rapport de la Cour des comptes européenne publié lundi.
Les ventes de voitures électriques devraient poursuivre leur forte croissance en 2024, notamment en Chine, selon le rapport annuel publié mardi par l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Une « nouvelle phase de croissance » à venir "La dynamique des voitures électriques se maintient clairement dans nos données, même si elle est plus forte sur certains marchés", a indiqué le directeur de l'AIE Fatih Birol dans un communiqué.
Les voitures électriques et hybrides rechargeables pourraient faire jeu égal avec les voitures à moteur thermique dans les ventes mondiales dès 2035, selon de nouvelles projections de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui imagine un monde transformé par l'électrification.
Les ventes de voitures électriques devraient poursuivre leur forte croissance en 2024, notamment en Chine, selon le rapport annuel publié mardi par l'Agence internationale de l'énergie (AIE)."La dynamique des voitures électriques se maintient clairement dans nos données, même si elle est plus forte sur certains marchés", a indiqué le directeur de l'AIE Fatih Birol dans un communiqué.
Dans un rapport paru ce lundi 22 avril, la Cour des comptes européenne estime que trois conditions nécessaires ne sont pas réunies pour atteindre cet objectif, fixé par l’Union européenne.
La réparation des véhicules électriques s'avère de plus en plus compliquée, une dérive apparentée à la "fast-fashion" pour l'association HOP.
Dans un rapport, Halte à l’obsolescence programmée pointe plusieurs écueils dans la façon dont sont conçues et fabriquées les voitures électriques.
Dans un livre, le journaliste Fabien Ginisty dévoile le « mensonge » Blablacar. Cette entreprise privée qui écrase ses concurrents et promeut l’usage de la voiture, n’est, en fait, pas si écolo.
Cédric Philibert tente de faire le tri dans ces nombreuses critiques, parfois légitimes, adressées au véhicule électrique. Interview.
Une récente étude publiée par la Commission européenne montre que les voitures hybrides rechargeables sont en réalité beaucoup plus polluantes que ce qu'annoncent les constructeurs automobiles. En moyenne, elles consomment et polluent 3,5 fois plus que ce qu'elles devraient théoriquement.