Focus biodiversité

OA - Liste

vers la Une

Résultats pour:
focusbiodiversité

juin 2024

Des milliers de départs de feu ont eu lieu depuis le début de l’année dans cette importante zone humide, dans le centre-ouest du Brésil. ONG et autorités craignent que la saison sèche, qui vient à peine de débuter, ne donne lieu à des incendies encore plus importants qu’en 2020.
Dans "La Libre”, le président du MR a déclaré vouloir “gérer le pays comme des ingénieurs, pas comme des poètes”. Cette phrase véhicule la caricature de l’ingénieur technicien, dépourvu de sensibilité. Par ailleurs, elle implique que la société serait divisée en clans, en factions, en silos. Les ingénieurs n’ont pas le monopole de l’efficacité ni les poètes celui du verbe fou.
Le président brésilien a adopté une mesure visant à combattre les organisations criminelles qui contribuent à la déforestation de l’Amazonie, appelant son gouvernement à faire preuve d’« agilité » pour sa mise en place rapide.
La loi sur la restauration de la nature a été adoptée aujourd’hui par le Conseil de l’UE, validant ainsi la dernière étape nécessaire pour que cette loi devienne réalité. La Coalition belge pour la biodiversité réagit avec soulagement. Les yeux se tournent à présent vers les États membres, dont la Belgique, qui devront maintenant développer leurs plans nationaux de restauration afin de mettre en œuvre les objectifs fixés par la loi.
Feux de forêts, canicules, sècheresses intenses… tous ces épisodes ont un lien direct avec la désertification 🐪 Mais c’est quoi exactement ? En quoi ce phénomène impacte-t-il la sécurité alimentaire ? Et quelles solutions existent pour prévenir la dégradation des sols ? 🤔 Car oui, difficile de produire davantage sur des terres de plus en plus fragiles… Sandra Rullière, responsable adjointe de la division Agriculture, développement rural et biodiversité à l’Agence française de développement (@GroupeAFD), t’aide à y voir plus clair !
Après de longues tractations au Parlement et plusieurs mois de blocage, la loi sur la restauration de la nature a été définitivement adopté.
Alors qu’un marais est menacé en Belgique, des défenseuses et défenseurs autoproclamées « Fé·es du marais » veillent au maintien de cet espace, où cohabitent des humains et une biodiversité foisonnante. Forest (Bruxelles-Capitale, Belgique), reportage C’est une matinée printanière, et le marais Wiels se réveille en clapotant, soufflé par un doux zéphyr. Les rayons du soleil se reflètent sur les vaguelettes, formant une grappe d’étincelles éphémères. Sur l’étendue éblouissante, un grèbe castagneux se prend (...)
Le Conseil (États membres) de l'Union européenne a adopté définitivement, lundi à Luxembourg, le projet de règlement européen sur la restauration des écosystèmes dégradés. Ce vote a été soutenu par 20 États membres représentant 66,07% de la population de l'UE, soit une majorité qualifiée. Seuls six pays ont voté contre. La Belgique s'est abstenue. Le vote met fin à deux années de dure controverse politique au sein de l'Union européenne. Projet phare du Pacte vert européen dans son volet biodiversité, cette législation fixe aux États membres l'objectif de restaurer au moins 20% des écosystèmes dégradés (terres et des mers) de l'UE d'ici 2030 et l'ensemble des écosystèmes ayant besoin d'être restaurés d'ici 2050.
Le changement climatique force de nombreuses espèces à migrer vers des zones plus hospitalières. Une étude, publiée le 27 mai dans la revue de l’Académie des sciences des États-Unis (PNAS), montre que la migration des arbres pourrait être fortement entravée par l’inadéquation entre leurs besoins et la vie fongique des sols où ils emménagent. Comme la plupart des plantes, les arbres vivent en symbiose avec des champignons mycorhiziens, de microscopiques organismes filamenteux qui se connectent à leurs (...)
En 2023, le cyclone Ilsa a décimé jusqu’à 90% des populations de fous et de frégates présentes sur une île au large des côtes australiennes, constate une étude publiée début juin.
La COP16 Biodiversité devra faire le bilan de l'ambition collective. Mais à ce jour, très peu de pays ont mis à jour leurs plans biodiversité.
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle encore une priorité pour l’Union européenne ? Si le Pacte vert, le fameux Green deal, a été une des grandes réalisations européennes de ces 5 dernières années, l’écologie a été quasi inexistante lors de la campagne pour les européennes. De nombreux citoyens européens et une partie des partis politiques donnent désormais la priorité à la lutte contre la pauvreté ou l’immigration. Inquiets, des scientifiques demandent un nouvel agenda ambitieux pour protéger l’environnement.
Alors que les enquêtes soulignent régulièrement les préoccupations des Français·es pour les crises du climat et de la biodiversité, une réelle prise en compte de ces enjeux tarde toujours du côté politique. «Jusqu’à quand ?», s’interroge l’écologue Philippe Grandcolas.
Une baleine noire a été vue au Canada, qui a ainsi fermé la zone de pêche concernée pendant une journée. Le secteur, qui en souffre, s’interroge : le Canada préfère-t-il sauver l’espèce plutôt que les pêcheurs ? Montréal (Canada), correspondance Dans l’Atlantique nord, il reste un peu plus de 350 baleines noires (contre près de 500 il y a quinze ans), dont moins d’une centaine de femelles reproductrices. On reconnaît ces reines des océans grâce à leur corps entièrement noir, nageoires en pagaies, et bouche (...)
Mardi 4 juin 2024, 5 jours avant les méga-élections 2024, où nous pourrons choisir nos représentants politiques dans de nombreuses assemblées : Parlement wallon, Parlement bruxellois, Parlement flamand, Parlement fédéral, Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française de Belgique), Parlement européen, etc. Plus quelques spécificités institutionnelles belges comme le Sénat, les assemblées bruxelloises spécifiques et la Communauté germanophone.
J’ai passé les 30 premières années de ma vie à apprécier quand une pelouse était bien tondue. C’était avant de savoir que ce n’était pas vraiment une bonne idée, voire même une belle connerie. Pas de panique, il est encore temps de changer d’avis sur le sujet, et cela pour pleins de bonnes raisons. A quelle fréquence faut-il tondre ? Faut-il ne plus tondre du tout ? Quelles sont les alternatives possibles, et comment faire si vous avez des tiques dans votre jardin ? Vous allez tout savoir sur le #NoMowMay. La bonne nouvelle, c’est que pour une fois, il est juste demandé de faire moins d’efforts pour avoir pleins de bénéfices, ou comment être faignant(e) peut être bon pour la biodiversité.
Fruit de la collaboration d’une centaine d’auteurs de 28 pays, le rapport de la Commission océanographique intergouvernementale publié lundi 3 juin dresse un état des lieux inquiétant du monde océanique.
Le projet du gouvernement de planter 1 milliard d’arbres est « une supercherie », dénoncent des associations. D’après des documents obtenus par Reporterre, il servirait à financer des coupes rases et à industrialiser la filière. • Une enquête diffusée en partenariat avec l’émission La Terre au carré, de Mathieu Vidard, sur France Inter. L’État plante des arbres pour mieux raser des forêts. C’est la réalité cachée du projet de plantation de 1 milliard d’arbres vanté par Emmanuel Macron. Dix-huit mois après (...)

mai 2024

Une étrange maladie décime les oursins. Détectée pour la première fois début 2022 dans les Caraïbes, elle est passée en Méditerranée et en mer Rouge, où elle fait des ravages. On redoute son arrivée en Australie.
En analysant 25 000 espèces terrestres et marines, animales et végétales, des chercheurs ont constaté de nombreuses espèces tropicales sont susceptible de bénéficier du réchauffement climatique, révèle une étude publiée ce mercredi 29 mai.
La déforestation de la région du Cerrado au Brésil, une savane réputée pour la richesse de sa biodiversité, a fortement progressé en 2023. Pour la première fois, elle a été supérieure à celle de l’Amazonie, selon un rapport.
Le gouvernement continue sa destruction méthodique du droit de l’environnement. Avec ses textes de loi, il envoie un message d’impunité aux promoteurs qui dégradent la biodiversité, affirme France Nature Environnement. Alors que la criminalisation du mouvement écologiste se poursuit, un démantèlement plus insidieux a lieu dans les arcanes institutionnelles. Au nom de la simplification des normes, le gouvernement mène un travail de sape du droit environnemental qui pourrait avoir « un impact (...)
Le Japon ne semble pas apprendre de ses erreurs. En autorisant la chasse au rorqual commun, espèce de baleine vulnérable se remettant difficilement de la chasse commerciale qu’elle a subi au début du 20e siècle, le Pays du Soleil Levant anéantit tout espoir de rétablissement.
Des singes qui tombent des arbres et meurent de la canicule au Mexique ? C'est le triste symbole de l'impact de la crise climatique sur le vivant.
Les marées font partie de ces rares choses de la nature qui sont extrêmement prévisibles. Qui l’étaient, tout du moins. Parce qu’un nouvel élément semble venir perturber ce cycle bien établi. Le réchauffement climatique anthropique…
La vague de chaleur extrême qui touche le sud-est du pays pourrait expliquer les récents et nombreux décès de primates arboricoles qui chutent souvent de plusieurs dizaines de mètres.
Dans un état des lieux alarmant, l'Union internationale pour la conservation de la nature prévient mercredi que la moitié des écosystèmes de mangrove mondiaux sont menacés d'effondrement. En cause : la déforestation, le développement, la pollution et la construction de barrages. Mais aussi l'élévation du niveau de la mer et la fréquence accrue des tempêtes violentes associées au changement climatique.
Dans les pays de l’UE, les condamnations pour dommages infligés à la biodiversité n’intègrent que très rarement une demande de réparation financière. Une initiative européenne entend équiper les magistrats pour y remédier.
Dans un rapport rendu public mercredi, l’ONG relève que moins de la moitié des rivières est en bon état écologique et déplore le déclin de certaines populations de poissons et d’oiseaux, malgré les sommes engagées en faveur de la politique de l’eau.
La qualité des cours d’eau ruraux s’effondre et entraîne la biodiversité dans sa chute, alerte un rapport du WWF. Plusieurs espèces communes, comme les truites des rivières et les grèbes huppés, connaissent un déclin dramatique. On le surnomme poétiquement le « chevelu ». L’image est parlante : elle désigne la myriade de petits cours d’eau, rus et ruisseaux qui serpentent, hirsutes, à l’amont d’un bassin versant avant de converger vers les plus gros fleuves et rivières. Derrière la poésie se cache toutefois (...)
Dans un incident bouleversant au large des côtes du Brésil, une jeune orque femelle de seulement 4,8 mètres de long a été retrouvée morte sur la plage de Serra, dans l’État d’Espírito Santo.
La moitié des écosystèmes de mangrove dans le monde risquent de s'effondrer, menacés notamment par le changement climatique, la déforestation ou la pollution, selon une étude publiée mercredi. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), connue
Les membres d'équipage montent à bord du nouveau baleinier japonais Kangei Maru, le 21 mai 2024 à Shimonoseki, au Japon Sur le grill, le cuisinier retourne un épais steak de baleine, un mets traditionnel au Japon que certains aimeraient voir revenir en grâce dans l'archipel, alors qu'un nouveau grand baleinier est entré en activité mardi. Cette viande, dont la consommation est proscrite par de nombreux pays, est également disponible en sashimis chez Nisshin Maru, un restaurant de la ville portuaire de Shimonoseki (ouest du Japon) portant le nom de l'ancien principal baleinier japonais.
Les espèces disparaissent, mais les causes de leur destruction sont « invisibilisées », argumente l’auteur de cette tribune. À l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité, il nous propose d’ouvrir grand les yeux. Jacques Tassin est écologue au Centre de coopération internationale en recherche pour le développement, membre correspondant à l’Académie d’agriculture de France, auteur d’AgriculTerre. Refonder l’agriculture au service de tous (éd. Odile Jacob, 2024). L’agriculture paraît se (...)
‘Catastrophic’ global decline due to dams, mining, diverting water and pollution threatens humans and ecosystems, study warns
Les microbes représentent 95 % de la biodiversité du vivant. Pourtant lorsque sont évoqués les enjeux de préservation de la biodiversité, ces organismes invisibles ne sont que très peu évoqués. À l’occasion de la journée internationale de la biodiversité, Philippe Sansonetti, professeur émérite à l’Institut Pasteur et au Collège de France revient sur l'importance de prendre soin de cette biodiversité microbienne.
Lors de la COP15 qui s’est tenue à Montréal du 7 au 19 décembre 2022, le Collectif COP15 de la société civile québécoise, sous le leadership de la SNAP Québec, a organisé une conférence internationale sur les causes sous-jacentes responsables de la perte de biodiversité. L’Appel de Montréal a été lancé à la suite de cet événement, comme une invitation aux parties prenantes du monde entier à poursuivre et accélérer la réflexion sur les solutions permettant la mise en œuvre de changements à un modèle économique et un système de valeurs dommageables pour la nature lors des futures COP, biodiversité et climat confondues.
L'épisode massif de blanchissement des coraux dans le monde, provoqué par la température record des océans, continue de s'étendre et de s'aggraver, a alerté jeudi une agence gouvernementale américaine.
Numéro 3 du syndicat de la pêche française, Bernard Pérez est jugé pour la vente de plusieurs tonnes de poissons dont la commercialisation est interdite. Le tribunal judiciaire de Narbonne rendra sa décision le 20 juin. Narbonne (Aude), reportage « Je n’étais pas là » ; « Je ne savais pas » ; « Je n’étais pas au courant ». Pendant près de quatre heures, sous les néons blafards du tribunal judiciaire de Narbonne (Aude), le numéro trois du syndicat de la pêche française, Bernard Pérez, a nié, inlassablement. Nié (...)
Dimanche dernier, un groupe d’orques a une nouvelle fois pris d’assaut et coulé un yacht de 15 mètres qui naviguait dans le détroit de Gibraltar, au sud-ouest de l’Europe.
Les forêts se meurent, et avec elles leur potentiel de captation du CO2. L’objectif de neutralité carbone en 2050 pourrait même l’annuler, selon une récente étude. Les forêts françaises sont des alliées décisives dans la lutte contre le changement climatique grâce aux capacités de captation du CO2 par les arbres. Mais leur dégradation réduit gravement ce pouvoir de puits de carbone et pourrait même quasiment l’annuler d’ici 2050. C’est la conclusion d’une étude réalisée par l’Institut national de (...)
Yann Arthus-Bertrand et son fils Tom transforment 30 hectares de la Vallée de la Millière (Yvelines) en un laboratoire vivant de réensauvagement, de préservation de la biodiversité et d'expérimentation agricole.
L’effondrement des écosystèmes serait dangereux pour l’économie. Il peut se répercuter au niveau global. La forêt amazonienne, les tourbières tropicales et les mangroves contiennent actuellement environ 220 gigatonnes de carbone. Si elles sont perturbées, elles peuvent subir des changements incontrôlables qui feraient basculer l’écosystème vers une savane non boisée. Leur effondrement provoquerait des émissions de carbone équivalentes à environ 20 ans d’émissions mondiales de CO2 actuelles. Cela pourrait empêcher le maintien d’un climatique de moins d’ 1,5°C, et aurait de nombreuses conséquences directes.
LUXEMBOURG - Plusieurs espèces présentes au Grand-Duché vont disparaître.
Le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages perdure dans 162 pays à travers le monde, malgré vingt ans d'actions...
Le 19 avril, la Déclaration de New York soulignait le vaste consensus scientifique sur l’existence d’une conscience chez les animaux. Pour l’auteur de cette tribune, il s’agit maintenant d’en tirer des conséquences concrètes. Gautier Riberolles est biologiste, spécialiste des comportements animaux. Ce texte est soutenu par l’association One Voice et l’Association végétarienne de France. Les pieuvres peuvent-elles ressentir de la souffrance et du plaisir ? Et les poissons, les crabes, les crevettes ou (...)
Encore un rapport accablant sur l’élevage de saumons. Publié le 7 mai dernier par une nouvelle ONG française appelée Seastemik, il accumule les chiffres alarmants sur la filière, dénoncée comme « une bombe écologique et sociale ». Ainsi, Seastemik a calculé que « pour nourrir et élever un seul saumon d’élevage, il faut pêcher jusqu’à 440 poissons sauvages ». Elle rappelle que ces poissons sont prélevés, notamment, au large de l’Afrique de l’Ouest, concurrençant ainsi la pêche de subsistance et participant au « (...)
La vague de chaleur extrême qui frappe la Thaïlande depuis plusieurs semaines met à mal ses récifs coralliens. Beaucoup blanchissent. Pour éviter que les activités humaines n’aggravent davantage la situation, les autorités ont fermé plusieurs zones.
Soit 2,6 % de la surface des océans mondiaux. Un chiffre très éloigné de l’objectif 30×30, le but que la communauté internationale s’est fixé pour protéger 30 % des océans d’ici à 2030.
Une revue de près de 1 000 études, parue ce mercredi 8 mai, montre que les activités humaines augmentent le risque infectieux touchant les plantes, les animaux et les individus.